Apiculture

Apiculture

Quand le Jardin de Traverse fût créé en 2005, nous avions remarqué la présence d’abeilles.

Un essaim sauvage avait élu domicile dans une maison inoccupée à proximité du jardin.

l'essaim original, sous un vieux plancher.l'essaim original, sous un vieux plancher.l'essaim original, sous un vieux plancher.

l'essaim original, sous un vieux plancher.

Avant que celle-ci ne soit démolie, Pierre, notre apiculteur, a prélevé l’essaim situé entre le plancher et le plafond de la maison. Voilà comment naquit notre envie d’abriter des ruches.

Kaddour, notre menuisier.Kaddour, notre menuisier.Kaddour, notre menuisier.

Kaddour, notre menuisier.

Les trois ruches du Jardin de Traverse ont été fabriquées par Kaddhour, menuiser de métier, et fidèle membre de l’association. Ce sont des ruches du type Dadant.

ApicultureApicultureApiculture
ApicultureApicultureApiculture

Les abeilles qui les occupent sont des abeilles noires plus ou moins métissées, à l’humeur parfois changeante. Pierre à enseigné à une poignée d’entre nous les bases de l’apiculture, afin que nous puissions un jour nous débrouiller tout seul.

Tout le monde aime le miel !Tout le monde aime le miel !Tout le monde aime le miel !

Tout le monde aime le miel !

Malgré tout, les populations d'abeilles sont fragiles, les récoltes inégales, et il arrive que nos ruches soient désertées, comme lors des travaux du parc Brondeloire.

Lorsqu’un essaim se présente, malgré le nombre, les abeilles sont pacifiques, gorgées du miel qu'elle emportent. Il n'y a qu'à les recueillir tranquillement dans une ruchette, le plus dur étant souvent l'accessibilité à l'essaim.

Essaimages.Essaimages.Essaimages.
Essaimages.Essaimages.Essaimages.

Essaimages.

Histoire d'un essaimage et de sa récolte dans le jardin d'un adhérent.